Les dangers du CBD : mythe ou réalité ?

A lire aussi

C’est la tendance ! L’utilisation du CBD se généralise en France et ailleurs. On le trouve avec moins de 0.2% de THC, la substance psychotrope, condition sine qua non pour qu’il soit autorisé. Dérivé du cannabis, on se pose cependant des questions quant à ses propriétés et ses risques éventuels. Alors qu’en est-il vraiment sur les dangers du CBD ?

 

Le CBD peut-il être dangereux pour la santé ?

Le cannabidiol est une molécule issue du cannabis. Mais on ne le considère pas comme un stupéfiant car il ne contient qu’un infime taux de THC ou tétrahydrocannabinol, sa substance psychotrope. La législation n’autorise qu’un CBD avec moins de 0,2% de THC.

Cependant, son autorisation suscite des débats notamment sur ses dangers éventuels. A-t-il des effets indésirables ? Provoque-t-il une accoutumance ? A-t-il des effets toxiques sur le foie, par exemple ?

Les dangers du CBD sont-ils ceux d’un psychotrope ?

En d’autres termes, agit-il sur les fonctions cérébrales du système nerveux central ? Les études montrent qu’avec un taux de THC inférieur à 0.2%, il n’y a aucun danger psychotrope. C’est bien le THC qui présente une toxicité avérée, une accoutumance et des effets sensoriels comme la sensation de planer.

A-t-il des effets secondaires ?

Est-ce que le cannabidiol peut avoir des effets indésirables ? D’après les études menées, les chercheurs ont constaté certains effets secondaires possibles. Comme des nausées, des sécheresses buccales, de la somnolence et des modifications de l’appétit. Ce n’est pas systématique comme tout complément, cela dépend des personnes, de la qualité des produits et des dosages.

Y-a-t-il un risque d’accoutumance ?

Toutes les études tendent à montrer que le cannabidiol ne provoque pas d’accoutumance. Il n’est pas classé comme stupéfiant. Aucune dépendance, addiction ou accoutumance n’a été démontrée dans les études menées. Au contraire, il pourrait bloquer les effets addictifs de certaines drogues, comme l’ont démontré certains tests.

Le CBD est-il toxique pour les organes ?

En ce qui concerne les risques du CBD sur les poumons, si on le fume sous forme de fleurs par exemple, il y en a. Mais ce n’est pas le cannabidiol qui est en cause, c’est l’inhalation et l’incandescence qui sont toxiques comme pour tous les produits qui se fument. Des études ont aussi mesuré les conséquences sur le foie. On a constaté, sur des souris, que le CBD peut être toxique mais seulement à très fortes doses ; les souris ont reçu jusqu’à 615mg par kg et par jour ! Très loin de la dose maximale conseillée pour un adulte qui n’est que de 20mg par kg et par jour.

 

Dangers du CBD ? Aucun, selon l’OMS

Les experts de l’Organisation mondiale de la santé, l’OMS, se sont réunis et ont communiqué leur avis : « Les preuves scientifiques montrent que le CBD n’est pas susceptible de créer une dépendance contrairement au THC (…). À l’état pur, le CBD ne semble pas présenter de danger pour la santé (…). Il n’est donc pas nécessaire de le classer comme substance réglementée« , ont conclu les spécialistes en pharmacodépendance.

 

En conclusion, on peut dire que le CBD, utilisé selon les doses conseillées, ne présente aucun risque pour la santé. C’est un produit naturel aux effets relaxants. On recommande donc de l’acheter dans le circuit officiel afin de mieux contrôler son origine, sa composition et sa teneur en cannabidiol et THC. Des précautions indispensables pour bénéficier des meilleurs effets sans aucun danger.

Laisser un commentaire

Découvrir nos produits